Un petit jeune bien monté...


Depuis mon divorce je vis à Montpellier dans un confortable trois pièces aménagé avec goût et élégance. Je m'appelle Marie-Claire, j'ai 58 ans et je travaille à mi-temps comme réceptionniste dans un institut de beauté. Mon emploi me permet d'être toujours au top car j'aime me faire belle et prendre soin de moi.

Physiquement je n'ai pas à me plaindre. Dame nature s'est montré généreuse à mon égard : à commencer par mes seins qui en ont fait bander plus d'uns. Ce sont deux charmantes poires sensibles qui adorent se faire peloter et titiller par des bouches affamées.

Je suis de taille normale, ni grosse ni mince, j'ai ce qu'il faut là où il faut et croyez moi côté sexy je n'ai rien à envier aux jeunes femmes puisque je porte des dessous excitants voir même très osés. Je fait du shopping avec mes deux filles âgées respectivement de 28 et 33 ans et ce sont elles qui me conseillent pour m'habiller. J'aime beaucoup les vêtements proches du corps et aussi les jupes courtes. Tout cela pour vous dire que je ne suis pas du genre "vieux jeu" bien au contraire certaines personnes me disent que je suis encore très bandante et que je ne fais pas mon âge.

Tant mieux car moi j'aime les jeunes mecs. Les hommes de mon âge me dépriment et m'ennuient. J'ai un caractère jeune et j'adore séduire et m'amuser. Les gens de mon âge sont un peu casaniers mais pas moi. J'adore sortir, danser, faire l'amour et donner du plaisir sexuel surtout quand mon partenaire est beaucoup plus jeune que moi.

J'ai pas mal discuté avec d'autres femmes qui ont mon âge et c'est devenu très courant de se taper des petits jeunes quand on est une femme mature et émancipée. J'ai manqué de sexe pendant longtemps alors depuis que j'ai repris ma liberté je prends une revanche sur la baise. Je fais des rencontres rapides, sans prises de tête et sans attaches. Je n'écarte pas mes cuisses avec tout le monde, je choisis avec qui je baise et dans quelles circonstances car je déteste la routine et je préfère les rendez vous insolites.

Je suis rousse avec des cheveux longs, la peau blanche et les yeux bleus. Je m'épile intégralement car je trouve que c'est plus propre surtout quand on porte beaucoup de strings ficelles. J'ai remarqué d'ailleurs que depuis que je m'épile tous les mecs me lèchent plus longtemps. Faut dire que j'adore qu'on me bouffe le minou et la petite rondelle aussi...

J'ai aucun tabous et j'aime tester de nouvelles pratiques surtout quand le mec n'a pas froid aux yeux. Le dernier jeunot que je me suis envoyé avait tout juste 21 ans et franchement j'en garde un souvenir mémorable car malgré son inexpérience ce gars a réussit à me faire prendre mon pieds plusieurs fois de suite...

J'ai endossé le rôle de professeur et j'ai fait de lui mon élève. La rencontre s'est faite au super marché du coin puisqu'il est encore étudiant et qu'il y bosse deux jours par semaine pour se faire un peu d'argent de poche. Je le croisais souvent dans les rayons et je m'étais rendu compte qu'il me déshabillait du regard chaque fois que je passais près de lui...

Au fur à mesure nous avons échangé des regards complices puis des sourires et un jour où je me sentais pleine d'assurance je l'ai invité à prendre un verre en dehors de son lieu de travail. Il n'a pas hésité un seul instant et c'est avec un regard de loup qu'il m'a tendu son numéro de portable.

Pendant une semaine nous avons correspondu par messages, au début c'étaient des sms très sages mais qui sont par la suite devenus les reflets de nos fantasmes. Il rêve de baiser une mature "Cougar" et moi j'ai encore envie de m'envoyer de la jeunesse alors nous décidons de passer à l'étape suivante.

Rendez vous tard le soir, il n'a pas de véhicule alors je passe le prendre et nous roulons au hasard dans la ville tout en discutant gentiment. Il me complimente sur ma tenue : petite jupe en cuir, bas noirs, petit top moulant hyper sexy laissant deviner ma poitrine arrondie emballée dans un balconnet pigeonnant, ce soir j'ai mis le paquet car j'ai envie de croquer dans sa chaire tendre et douce...

Je vois s'allumer des lueurs de désir dans ses yeux tout ronds d'envie. Je vais le faire languir un peu, tout en finesse, pour me délecter d'avance de son émoi. Pas grand chose d'ouvert à cette heure ci !! Il est très sympa et correct mais j'ai pas envie de le ramener chez moi pour une première fois, heureusement il me propose qu'on aille prendre un verre dans sa chambre d'étudiant. Pourquoi pas ?? Le gardien fait des yeux ronds en nous voyant passer mais qu'importe !!

Arrivés dans la chambre mon petit jeune semble très excité et me dévore des yeux tandis que j'enlève mon manteau.

Le top moulant laisse deviner mes auréoles foncées et mes mamelons qui sont déjà en éveil. Quand à la mini en cuir, elle me moule comme une seconde peau et j'ai l'impression que mes bas couture le font bander. J'ai mis mes talons les plus hauts, cela me donne de l'assurance car parfois j'aime prendre le dessus sur mon partenaire ; je ne suis pas dominatrice mais j'aime les jeux de rôles.

Les glaçons fondent dans nos verres à whisky... Je suis collée au mur par mon jeunot qui est en train de m'embrasser. Ses mains sont partout et s'attardent entre mes cuisses où commence à couler une fine liqueur de désir. Sans que je lui demande il soulève ma jupe et à genoux entre mes cuisses il se met à léchouiller mon clitoris gonflé d'une façon si excitante que de moi même j'attrape son visage pour mieux l'écraser sur ma chatte. Ses mains tirent d'un coup sec sur mon top faisant apparaître ma poitrine épanouie et tendue. Tout en continuant à me bouffer la fente, il agrippe chacun de mes seins, les malaxant pendant que sa langue fouille mon intimité.

Mon corps se crispe de bonheur pendant que ma bouche ouverte abandonne plusieurs râles de plaisir. Je me laisse glisser sur le sol, mes vêtements volent dans la pièce et je me retrouve avec la bite chaude de mon amant dans ma bouche avide de sperme. Surprise de constater que Kévin cache bien son jeu.. Qui aurait pu penser que ce jeune homme de taille moyenne, au corps fin, aux cheveux châtains clairs, au regard gris tout doux, cachait une grosse queue nerveuse dans son petit boxer blanc ?

Elle me remplit littéralement la bouche et j'avoues que c'est génial : ses mains se plaquent sur mon visage et à coups de hanches il me baise la bouche. Il est un peu maladroit et parfois sa grosse bite m'empêche de respirer mais c'est très bon et il arrive à se maîtriser ce qui rend ce petit moment encore plus excitant. Il devient fou quand je me mets à cracher sur ses couilles tendues, je le regarde bien dans les yeux et à l'aide de ma langue je les soulève et les aspire dans ma bouche pour ensuite les rendre toutes dégoulinantes de ma salive.

Je lui tends un préservatif qu'il enfile à la hâte, il s'étale de tout son long sur son dos et m'attire pour que je pose ma chatte sur sa bouche, j'aime cette position car je peux me branler et me caresser les seins en même temps. Mes hanches ondules d'avant en arrière frottant un maximum mon vagin et mon bouton rouge sur ses lèvres et son nez. Son nez qui par moment rentre dans ma fente comme une mini bite... Ohlala c'est trop bon !

Je jouis une seconde fois explosant entre ses lèvres. Il a senti que j'avais moi aussi presque éjaculé dans sa bouche et il semble fascinée par cet exploit. C'est avec les jambes encore flageolantes que je me retourne pour aller le prendre en bouche car il me presse de le faire. Il ne parle pas mais cela ne me gène pas vraiment. Finalement il y a des moments où les mots ne servent à rien...

Il est toujours allongé au sol sur le dos, moi je suis à califourchon sur son ventre, il voit mes fesses pendant que je le lèche amoureusement. Pour moi qui suis habituée aux queues normales, je ressens une sorte de frénésie obscène en jouant avec ce gros morceau de chair. En l'enfonçant dans ma gorge j'ai le bas du ventre qui se serre, cette queue va me ravager les trous et ça m'excite encore plus. Il me caresse les fesses doucement puis sa main s'égare dans ma raie toute douce, son index glisse tout le long pour s'arrêter enfin sur ma rosace, avec une légère pression son doigts pénètre très lentement dans la moiteur étroite de mon anus qui se dilate sensuellement sous la caresse divine.

Son doigts s'enfonce encore, mon cul s'électrise et mes hanches remuent à chaque nouvelle intrusion dans ma rondelle plus ouverte à présent. Le majeur et l'annuaire le suivent et il se met à me branler le cul en voyant que j'aime ça. Sa grosse bite s'entrechoque avec mes dents, je l'abandonne à regret et glisse sur ses jambes plus en avant, je reste dans la même position pendant que Kévin s'introduit dans mon vagin souple et humide.

Ses mains pétrissent mes hanches, soulèvent le bas de mes fesses pour qu'il voit son gros sexe entrer et sortir de mon trou rose vif. Le frottement de sa bite autour de mes lèvres me rend folle.

- encules-moi ...

Les mots sont sortis de ma bouche tout seuls. Pourtant je suis pas une fan de la sodomie mais là de la façon dont il me baise, dont il me suce partout, j'ai envie de le sentir tout chaud dans mon cul serré. J'ai envie de tout lui donner et il l'as compris. Et surtout il a une santé de fer : il bande dur et longtemps et j'aime la façon qu'il a de se retenir pour que je jouisse d'abord...

Sans avoir besoin de lui demander, je me retrouve de nouveau à quatre pattes au dessus de lui mais cette fois ci sa langue apprivoise mon anus et s'en délecte. C'est chaud c'est doux et j'ai envie de crier tellement c'est bon. En douceur il me prépare pour me sodomiser, léchant sans s'arrêter ma raie entière et tout le contour de mon anus qui commence à s'ouvrir et s'offrir à lui.

J'essais de me détendre un max pour profiter pleinement du moment, il ne se contente pas de m'exploser le cul, non, il me caresse partout, glisse d'abord sa main vers l'avant pour taquiner mon clitoris qui se met au garde à vous direct, il flatte mes lèvres épaisses ourlées de mouille odorante, me doigte plusieurs fois, attire ma langue pour m'embrasser langoureusement jusqu'au moment où me sentant prête et tremblante entre ses mains, il m'écartèle et me pénètre d'un trait. Un petit cri de douleur s'échappe de ma bouche suivit d'un gémissement rauque. Je peux à peine bouger tant sa bite a élargi mon trou de balle sensible. Il reste dedans remuant à peine, gagnant les quelques centimètres qui le sépare de mon fondement. Enfin il est entier dedans. Il m'explose le cul, au début c'est spécial mais au fur à mesure une fièvre brûlante gagne mes fesses et je me mets à bouger comme une chienne foudroyée par cette grosse bite qui me fait gueuler de plus en plus fort.

Il m'achève en ôtant la capote pour éjaculer tout son sperme chaud dans ma bouche...

Histoires récentes

© 2016 TrouveUneCougar.fr | Disclaimer | Paris | Lyon | Marseille | Bordeaux | Nantes | Toulouse